Btn Gmaps
  • Vue sur Antananarivo

    Vue sur Antananarivo

  • Baobabs à Morandava

    Baobabs à Morandava

  • Groupe d'enfants à Fort Dauphin

    Groupe d'enfants à Fort Dauphin

  • Nosy Be

    Nosy Be

  • Nosy Komba

    Nosy Komba

  • Balade en pirogue à Sainte Marie

    Balade en pirogue à Sainte Marie

  • Lémurien de Madagascar

    Lémurien de Madagascar

  • Fort Dauphin

    Fort Dauphin

  • Nosy Komba

    Nosy Komba

  • Uroplatus

    Uroplatus

Ville ou région :

Logements Nos voyages

Voyager à Madagascar

Culture

Fêtes et événements
Les jours fériés à Madagascar correspondent pratiquement tous à des fêtes chrétiennes, exceptés pour les jours suivants : 

  • 29 mars : commémoration en souvenir des martyrs de l’insurrection de 1947
  • 25 mai : jour de l’organisation de l’Unité Africaine (OUA)
  • 26 juin : fête de l’indépendance du pays
  • 15 août : Assomption

Les fêtes et cérémonies malgaches : déterminées d'après le calendrier lunaire, leur date varie chaque année.

  • Alahamady Be : nouvel an malgache fêté les 3 premiers jours du mois lunaire (mois de mars), particulièrement sur dans les Hautes Terres.  
  • Fitampoha : c’est le bain des reliques royales. Fête qui a lieu tous les 5 ans, en août, dans l’ouest, à Belo-sur-Tsiribihina.
  • Santa Bary : la fête du riz entre avril et mai, offrandes aux ancêtres pour les remercier des récoltes, on leur offre les premiers épis...
  • Famadihana ou le retournement des morts. C’est la cérémonie malgache la plus connue et la plus impressionnante. Elle se déroule de juin à septembre, principalement sur les Hautes Terres.

Musique
La musique à Madagascar reflète l’âme, la vie, le cœur, la culture et l’expression du peuple malgache. Les troupes HiraGasy, composées d’hommes vêtus de rouge et de femmes portant des robes de couleurs vives ( rouges, roses ou bleues) se produisent de villages en villages, en chantant, dansant et mimant sous forme de cercle des thèmes de la vie quotidienne, comme la protection de la nature, la prévention contre le sida, le contrôle des naissances… Cette tradition originale, née sur les Hautes Terres au XIXe siècle au temps de la reine Ranavanola, occupe une place importante dans le patrimoine culturel de la Grande île.

Lors de vos vacances à Madagascar, laissez vous emporter par la musique malgache, mélange de musique polynésienne, africaine et indonésienne, entre le tamouré et le zouk, elle présente de multiples facettes toujours très agréable à écouter… Le Kabosy, une sorte de guitare Hawaïenne, et le valiha, une cithare constituée d’une tige de bambou et de cordes, sont 2 instruments très répandus sur l’île. Vous pouvez rencontrer des gorodaos, accordéons diatoniques, guitares, tambours et flûtes dans tout le pays sous différentes formes selon la région. Le salegy est la musique la plus répandue dans la «Grande Île», née d’un lent métissage étranger. Le vaqu'sauv, rap malgache est très apprécié par la jeunesse des grandes agglomérations.

Cinéma
Le cinéma malgache, né de documentaires est encore peu connu mais ne demande qu'à se développer. « Le retour » d'Ignace Solo Randrasana est le premier long métrage datant de 1973, il décrit les conditions de l'exode rural. En 1988, « Taba Taba », un film malgache de Raymond Rajaonarivelo, résumant l'histoire de la révolte de 1947, a été apprécié au festival de Cannes. 
A Paris, il est possible de visionner des films malgaches à l'AUDECAM comme :

  • « Very Remby », une fiction où l'on peut découvrir la cérémonie du retournement de morts. 
  • « Fitampoha », documentaire sur la cérémonie du bain des reliques royales.
  • « Si les étoiles rencontrent la mer », une fiction relatant une tradition orale villageoise. 
  • « Sous le pont Mirabeau », documentaire sur la communication culturelle entre la France et Madagascar.

Livres
Les très vieilles traditions orales malgaches sont constituées de légendes étrangères, tel conte est un mythe polynésien, tel mythe correspond à un récit de Bornéo, tel proverbe est proche d’un pantoum malais… Un instituteur, Charles Renel, a publié en français des « contes de Madagascar » (1910). Le poète, Jean Joseph Rabearivelo a écrit le premier recueil en français, « La Coupe des Cendres » et « Sylves » (1927), Jacques Rabemananjara « Antidote » (1961) et Flavien Ranaivo « l’Ombre et le Vent » (1947), à eux trois, ils forment la trilogie de la poésie malgache. La nouvelle poésie malgache compte Esther Nirina, poète reconnu, « Simple Voyelles » (1980). « Les voleurs et les bœufs » (1965) de Rabearison est le premier roman malgache, les romancières Charlotte Arrisoa Rafenomanjato « Le Pétale Ecarlate » (1985) et Michèle Rakotoson « Le Bain des Reliques » (1988) racontent la divergence entre modernité et traditions sociales. Jean Luc Raharimanana « Lépreux » (1992) confirme à la fois la maturité et l’originalité de la littérature malgache.

Contact Express

Voyage Madagascar en boutre traditionnel

8 jours / 7 nuits

Vol AR

Voyage Madagascar en boutre traditionnel, voyage Madagascar
Découvrez l’île paradisiaque de Nosy Be au Nord-Ouest de Madagascar.

dès  1850 €* TTC

Voyage route du sud de Madagascar (RN7)

10 jours / 9 nuits

Vol AR

Voyage route du sud de Madagascar (RN7), voyage Madagascar
Sur la route du Sud de Madagascar, dépaysement et authenticité assurés

dès  2580 €* TTC

  • Ecolodge et Hôtels
  • Voyage en individuel
  • Authenticité garantie

Contactez-nous :

01 42 74 07 07

(Coût d'un appel local)

 

Le Choix du Libraire

"Madagascar 2014"
de Philippe Gloaguen
14,95 € TTC (port inclu)

» Voir toutes les ouvrages

 

MADAGASCAR

Accueil > Informations pays > Culture




Votre mot de passe vous a été remis lors de l'ouverture du dossier.